Comment gérer la constipation pendant la grossesse ?

La grossesse est une période sensible dans la vie d’une femme et elle apporte son lot de joies, mais aussi de désagréments. Parmi les situations à gérer pour une femme enceinte, il y a la constipation. Ce trouble digestif peut affecter la qualité de vie et le bien-être de la future maman. Quelles sont les causes de la constipation chez une femme enceinte ? Et quels comportements adopter pour éviter cet état ? 

Quelles sont les causes de la constipation chez une femme enceinte ?

Aujourd’hui, avec Internet et tous les avantages qu’il draine, il y a de plus en plus de sites, à l’instar de Comme 3 pommes, qui abordent le sujet de la grossesse. Ainsi, il est beaucoup plus facile de connaître, en vérifiant via ce lien, les différents facteurs qui contribuent à la constipation chez une femme enceinte. 

Dans les faits, il y a tout d’abord l’augmentation du taux de progestérone. Pendant la grossesse, il faut savoir que cette hormone augmente considérablement. Alors, elle provoque une relaxation des muscles lisses, y compris ceux de l’intestin. Cette action ralentit le mouvement des selles dans les intestins (transit digestif) et entraîne de la constipation.

Le dérèglement hormonal est également une cause probable, car la grossesse s’accompagne d’un bouleversement hormonal. Ce qui peut affecter le fonctionnement normal du système digestif, en réduisant la motilité intestinale. 

Pour aller plus loin, le développement progressif de l’utérus exerce une pression sur le rectum et les intestins et rend le passage au toilette un peu plus difficile pour la future maman. Toutefois, le manque d’exercice, la déshydratation, ou l’alimentation pauvre en fibres peuvent être aussi considérés comme des causes de la constipation. 

Quels comportements adopter pour éviter cet état ?

Il n’y a pas de doute que la constipation est un mal-être pour la personne qui en souffre. De fait, en tenant compte des pages spécialisées telles que “Comme 3 pommes”, quelques comportements essentiels ont été tirés.

Modifier l’alimentation

Une alimentation saine et équilibrée peut aider à prévenir ou à soulager la constipation. C’est pourquoi, il est fortement recommandé aux femmes enceintes de consommer des aliments riches en fibres (au moins 25 grammes de fibres par jour). Ces fibres aident à réguler le transit intestinal. 

Progressivement, il peut même être utile d’augmenter la progression de fibres par alimentation. Cela pour éviter les gaz et les ballonnements. Des sources de fibres incluent les légumes-feuilles, les fruits, les grains entiers, les noix et les graines. Il faudrait également pour une femme en état manger des pruneaux et boire beaucoup d’eau pour être en bonne forme. 

Dans le premier cas, les fruits secs aident à soulager la constipation, car ils ont une teneur égale en fibres, sorbitol et sucre avec un effet laxatif. Quant au fait de boire beaucoup d’eau, l’hydratation peut aider à ramollir les selles et à faciliter leur évacuation. 

Faire du sport

L’exercice physique peut stimuler le péristaltisme intestinal et aider à prévenir ou à soulager la constipation. Toutefois, il est important de choisir des exercices adaptés à la grossesse pour ne pas avoir des douleurs ou une expérience malheureuse. Il faut donc privilégier les exercices comme :

  • La marche ;
  • Le yoga prénatal ;
  • La natation ;
  • Etc.

Utiliser des remèdes naturels

Si malgré toutes les mesures prises, la constipation survient, il existe des remèdes naturels qui peuvent aider à soulager comme l’huile de ricin et les tisanes. 

L’huile de ricin 

Bien que plusieurs sources considèrent cette huile végétale comme une solution efficace, il faut savoir en utiliser. En effet, elle a des propriétés laxatives puissantes. Elle agit en stimulant les contractions de l’intestin et en lubrifiant les selles. Il suffit de prendre une cuillère à soupe d’huile de ricin le matin à jeun. Cependant, l’huile de ricin peut provoquer des contractions utérines si son utilisation n’est pas contrôlée. C’est même pour cette raison que les sites tels que Comme 3 pommes recommandent très fortement de faire appel à un médecin avant toute prise.

Les tisanes 

Il y a dans la nature des plantes qui font des merveilles dans l’organisme. Seulement, en état de grossesse, il vaut mieux faire attention et ne pas prendre de risque inutile. Ce qui fait qu’il est primordial de voir un médecin assermenté afin qu’il puisse définir clairement les tisanes sans risque pour chaque femme.